• Michel Van Praët

Appel à contribution, un patrimoine local : les bistros ...

Mis à jour : mai 10

"Les bistrots d’Audierne"

(repérage coordonné par Jeannine Le Brun. Amicale laïque d’Audierne)

Audierne connaissait voilà 70 ans une activité débordante. Tout d’abord, port de pêche où l’on pouvait voir, amarrés le long des quais, petits côtiers, nombreux sloops (comme Le Cap Sizun actuel, réplique du Lapart Bihen des années 30) et pinasses puis, plus récemment, chalutiers-thoniers … Suivant les saisons se succédaient sardiniers déchargeant leurs caisses de poissons sur les quais, langoustiers qui ramenant langoustes et crabes dans leurs casiers, thoniers … Alors les quais d’Audierne fourmillaient de monde ! A la criée, au bout du quai, où la pêche était vendue, puis et surtout dans les bistrots où chaque équipage se retrouvait. Là, chaque patron pêcheur répartissait les parts ente ses gars, avant d’arroser ce retour de pêche.


Combien de bistrots se côtoyaient !


Plus de 60, le long des quais Anatole France, Jacques Thézac, dans les rues Pasteur, Coste Cleden … sur la place.




Cette strophe extraite du poème écrit par Yvonne Guézengar en est l’illustration :

 Salut à toi, Audierne, oh pays des bistrots ! Bistrots des quais brumeux, odorants de vin rouge, Et bistrots enfouis dans les rues loin des flots, Bruyants et enfumés, obscurs comme des bouges.  Puis, parmi les autres clients de ces estaminets, buvettes …, on rencontrait également les ouvriers des conserveries appelées aussi "fritures" ou "friteries". On en comptait une bonne douzaine entre Poulgoazec et Audierne. Les deux premières furent créées en 1872, l’une par les frères Pellier, l’autre par M. Delécluze. On y retrouvait aussi les employés des viviers Ouhlen et ... les vacanciers l’été. Certains bistrots comme celui ci-desous, dans le Stiri, possédaient de plus une forge et parfois un jeu de boule.



Afin de faire revivre ce passé le plus fidèlement possible, l’Amicale laïque d’Audierne projette de mettre en place une exposition sur ce thème et fait appel à tous les Capistes qui seraient en possession de photos, d’anecdotes, d’articles de journaux …

Afin de recueillir les documents, une urne a été placée à l’Office de tourisme avant la crise sanitaire actuelle.

En attendant des jours meilleurs, tous ceux qui le souhaitent peuvent scanner leurs documents et les envoyer à l’adresse : corentinlebrun@yahoo.fr

Merci d’avance et prenez soin de vous.

L'amicale laïque d'Audierne



https://fr.statista.com/infographie/21597/evolution-du-nombre-de-bistrots-et-cafes-en-france/

198 vues
 

Formulaire d'abonnement

©2020 par AUDIERNE ESQUIBIEN CULTURE. Créé avec Wix.com